• L'ENTRAIDE, FACTEUR DE L'ÉVOLUTION.

INTRODUCTION
CHAPITRE I - L’ENTRAIDE PARMI LES ANIMAUX

La Lutte pour l’existence. — L’Entraide, loi de la nature et principal facteur de l’évolution progressive. — Invertébrés.— Fourmis et Abeilles. — Oiseaux: associations pour la chasse et pour la pêche. — Sociabilité. — Protection mutuelle parmi les petits oiseaux. — Grues; perroquets.
CHAPITRE II - L'ENTRAIDE PARMI LES ANIMAUX (Suite).
Migrations d'oiseaux. — Associations d'élevage. — Sociétés automnales. — Mammifères : petit nombre d'espèces non sociables. — Association pour la chasse chez les loups, les lions, etc. — Sociétés de rongeurs, de ruminants, de singes. — Aide mutuelle dans la lutte pour la vie. — Arguments de Darwin pour prouver la lutte pour la vie dans une même espèce. — Obstacles naturels à la surmultiplication. — Extermination supposée des espèces intermédiaires. — Élimination de la concurrence dans la nature
CHAPITRE III - L'ENTRAIDE PARMI LES SAUVAGES
La guerre supposée de chacun contre tous. — Origine tribale des sociétés humaines. — Apparence tardive de la famille séparée. — Bushmen et Hottentots. — Australiens, Papous. — Esquimaux, Aléoutes. — Les caractères de la vie sauvage sont difficiles à comprendre pour les Européens. — La conception de la justice chez les Dayaks. — Le droit commun.
CHAPITRE IV - L'ENTRAIDE CHEZ LES BARBARES
La grande migration des peuples. — Une nouvelle organisation rendue nécessaire. — La communauté villageoise. — Le travail communal. — La procédure judiciaire. — La loi inter-tribale. — Exemples tirés de la vie de nos contemporains. — Bouriates. — Kabyles. —Montagnards du Caucase. — Races africaines.
CHAPITRE V - L’ENTRAIDE DANS LA CITÉ DU MOYEN-ÂGE
Croissance de l'autorité dans la société barbare. — Le servage dans les villages. — Révolte des villes fortifiées; leur libération, Leurs chartes. — La guilde. — Double origine de la cité libre du moyen-âge. — Souveraineté judiciaire et administrative. — Le travail manuel considéré comme honorable. — Le commerce par la guilde et par la cité.
CHAPITRE VI - L'ENTRAIDE DANS LA CITÉ DU MOYEN-ÂGE (Suite).
Ressemblances et différences entre les cités du moyen-âge.— Les guildes de métiers : attributs de 1'État dans chacune d'elles. — Attitude de la cité envers les paysans; tentatives pour les libérer. — Les seigneurs. — Résultats obtenus par la cité du moyen-âge dans les Arts et les Sciences. — Causes de décadence.
CHAPITRE VII - L’ENTRAIDE CHEZ NOUS
Révoltes populaires au commencement de la période des États. — Institutions d’entraide de l'époque actuelle.— La commune villageoise; ses luttes pour résister à l'abolition par l'État. — Habitudes venant de la vie des communes villageoises et conservées dans nos villages modernes. — Suisse, France, Allemagne, Russie.
CHAPITRE VIII - L'ENTRAIDE DE NOS JOURS (Suite).
Unions de travailleurs formées après la destruction des guildes par l'État. — Leurs luttes. — L'entraide et les grèves. — Coopération. — Libres associations dans des buts divers. — Esprit de sacrifice. — Innombrables sociétés pour l'action en commun sous tous les aspects possibles. — L'entraide dans la misère. — L'aide personnelle.
CONCLUSION
APPENDICE


• LA CONQUÊTE DU PAIN.
(PRÉFACE par ÉLISÉE RECLUS)

PRÉFACE
NOS RICHESSES
L'AISANCE POUR TOUS
LE COMMUNISME ANARCHISTE
L'EXPROPRIATION
LES DENRÉES
LE LOGEMENT
LE VÊTEMENT
LES VOIES ET MOYENS
LES BESOINS DE LUXE
LE TRAVAIL AGRÉABLE
LA LIBRE ENTENTE
OBJECTIONS
LE SALARIAT COLLECTIVISTE
CONSOMMATION ET PRODUCTION
DIVISION DU TRAVAIL
LA DÉCENTRALISATION DES INDUSTRIES
L'AGRICULTURE
TABLE DES CHAPITRES
BIBLIOTHÈQUE SOCIOLOGIQUE


• L'ÉTHIQUE.
Traduction par Marie Goldsmith. Édition de 1927.

CHAPITRE PREMIER - LE BESOIN MODERNE D'ÉLABORER LES BASES DE LA MORALE.
Les progrès de la science et de la philosophie pendant les cent dernières années. — Les progrès de la technique moderne. — Possibilité de créer une éthique fondée sur les sciences naturelles. — Les théories morales des temps modernes. — Le défaut fondamental des doctrines éthiques actuelles. — La
théorie de la lutte pour l'existence; sa mauvaise interprétation. — L’entraide dans la nature. — La nature n'est pas amorale. — L'homme doit ses premières notions de morale à l'observation de la nature.
CHAPITRE II - ESQUISSE DES BASES D'UNE NOUVELLE ÉTHIQUE.
Ce qui arrête les progrès de la morale. — Développement de l'instinct social. — La puissance inspiratrice de l'éthique évolutionniste. — Les idées et les notions morales. — Le sentiment du devoir. — Deux catégories d'actions morales. — L'importance de la libre initiative. — Le besoin d'action créatrice personnelle. — L’Entraide, la Justice, la Morale. — Bases d'une éthique scientifique.
CHAPITRE III - L'ÉLÉMENT MORAL DANS LA NATURE.
La théorie de Darwin sur l'origine du sentiment moral chez l'homme. — Les rudiments (les sentiments moraux chez les animaux. — L'origine du sentiment du devoir chez l'homme. — L’entraide comme source des sentiments éthiques chez l'homme. — La sociabilité dans le monde animal. — Les rapports du sauvage avec les animaux. — La naissance de la notion de justice chez les peuplades primitives.
CHAPITRE IV - LES IDÉES MORALES DES PEUPLES PRIMITIFS.
Développement de l'instinct social chez les sauvages. — Caractère dualiste des exigences morales chez les peuples sauvages: l'observation des unes est obligatoire, celle des autres, désirable seulement. — Moyens d'action chez les sauvages en cas de non-observation par l'individu des exigences ayant un caractère obligatoire. — Établissement des moeurs et coutumes utiles à la société. — L'organisation du clan; la justice au sein du clan. — La division de la société en classes et castes et les aspirations des groupes isolés au pouvoir et à la domination sur les autres. — Évolution des notions morales primitives. — Nécessité d'une étude de cette évolution et d'une définition des bases principales de l’éthique.
CHAPITRE V - ÉVOLUTION DES DOCTRINES MORALES. LA GRÈCE ANTIQUE.
Les idées morales des anciens Grecs. — L'éthique des sophistes. — Socrate. — Platon. — Aristote. — Epicure. — Les stoïciens.
CHAPITRE VI - LE CHRISTIANISME. LE MOYEN AGE. LA RENAISSANCE.
Le christianisme. — Raison de l'apparition et du succès de la doctrine chrétienne. — Le christianisme, religion des pauvres. — Le christianisme et le bouddhisme. — Ce qui distingue principalement ces deux religions de toutes les précédentes. — L'idéal social du christianisme. — L'altération du christianisme primitif. — L'union de l'Église et de l'État. — Le moyen âge. — La protestation populaire contre l'oppression exercée par l'État et l'Église. — La lutte du peuple contre l'Église officielle et l'État au moyen âge. — Les villes libres et les mouvements religieux (albigeois, hussites). — La Réforme. — La Renaissance. — Copernic et Giordano Bruno. — Kepler et Galilée. — François Bacon (de Verulam). — La doctrine éthique de Bacon. — Hugo Grotius.- Les progrès des doctrines éthiques au XVI° Siècle.
CHAPITRE VII - L'ÉVOLUTION DES DOCTRINES MORALES DANS LES TEMPS MODERNES. - (XVII° et XVIII° siècles.).
 Les deux tendances de l'éthique moderne. — Hobbes et sa doctrine morale. — Cadworth et Cumberland. — L'Éthique de Spinoza. — John Locke. — Clarke. — Shaftesbury. — Hutcheson. — Leibniz.
CHAPITRE VIII. - L'ÉVOLUTION DES DOCTRINES MORALES DANS LES TEMPS MODERNES. (Suite).
Naissance de la nouvelle philosophie en France. — Montaigne et Charron. — Descartes. — Gassendi. — Bayle. — La Roche-Foucauld. — La Mettrie. — Helvetius. — Holbach. — Les Encyclopédistes. — Morelli et Mably. — Montesquieu. — Voltaire et Rousseau. — Turgot et Condorcet. — David Hume. — Adam Smith.
CHAPITRE IX. - ÉVOLUTION DES DOCTRINES MORALES DANS LES TEMPS MODERNES. (Fin du XVIII° siècle et commencement du XIX° siècle)Évolution des idées morales en Allemagne. — Kant. — La volonté et l'impératif catégorique dans l'éthique de Kant. — La Métaphysique des moeurs. — Fichte. — Schelling. — Hegel. — Schleiermacher.
CHAPITRE X. - ÉVOLUTION DES DOCTRINES MORALES. (XIX° siècle).
Les théories éthiques des penseurs anglais de la première moitié du XIX° siècle. — Mackintosh et Stewart. — Bentham. — John Stuart Mill. — Schopenhauer. — Victor Cousin et Jouffroy. — Auguste Comte et le positivisme. — Le culte de l'humanité. — La morale du positivisme. — Littré. — Feuerbach.
CHAPITRE XI - ÉVOLUTION DES DOCTRINES MORALES (XIXe siècle). (Suite)
Évolution de la notion de justice. — L'éthique du socialisme. — Fourier, Saint-Simon et Robert Owen. — Proudhon. — L'éthique évolutionniste. — Darwin et Huxley.
CHAPITRE XII - ÉVOLUTION DES IDÉES MORALES (XIX° siècle). (Suite)
Herbert Spencer. — Sa doctrine morale. — Les buts de l'éthique évolutionniste. — L'évolution des idées morales de l'homme au point de vue sociologique. — Égoïsme et altruisme. — Justice et charité. — L'État et son rôle dans la vie sociale.
CHAPITRE XIII - ÉVOLUTION DES IDÉES MORALES (XIXe siècle). (Suite)
La théorie de la morale de Marie-Jean Guyau. — La morale sans obligation ni sanction. — La " fécondité morale ". — La question du sacrifice dans la morale de Guyau. — La plénitude de la vie, le désir du risque et de la lutte. Le caractère individualiste de la morale de Guyau. — La nécessité de concevoir l'éthique à un point de vue social.
CONCLUSION




Les Passerelles du Temps 40 rue des remparts d'Ainay
69002 Lyon FRANCE Siret 324234426  


  Pierre Kropotkine:
Les oeuvres complètes sous forme numérique téléchargeables gratuitement sont actuellement en cours de réalisation. Celles-ci sont proposées sous deux formes distinctes.
   
• En mode PDF (cliquer sur le titre) particulièrement bien adapté à l'étude, au travail et à l'impression.

   
• En mode FLASH (cliquer sur l'icone) à destination plus précisément de la lecture sur écran tactile.

Vous désirez aider et encourager l'éditeur, même par un don de 1 ou de quelques Euros. Merci de me contacter.


320. L'entraide, facteur de l'évolution.Télécharger en mode Flash

320. La conquète du pain.Télécharger en mode Flash

320. L'éthique.Télécharger en mode Flash

 

  

Volet navigation

Éditions thématiques gravées sur support DVD

Éditions thématiques téléchargeables à "prix libre"

Éditions numériques téléchargeables à "prix libre"

Éditions traditionnelles pour l'impression papier

Gravures anciennes

La recherche dans les documents anciens

La Classification Décimale Universelle

Nos prestations

Miscellanées

Me contacter